NOUVELLES POLITIQUE DE QUALITÉ LECONT TROPHY

Interview du vainqueur du Pikes Peak International Hill Climb 2014 : Romain Dumas (F)

02/07/2014



Qu'est-ce que ça fait de gagner l'ascension de Pikes Peak pour un "vainqueur total" comme toi, qui a gagné partout en Endurance, sauf Daytona?
C'est un grand plaisir, car cette course est un défi sur lequel nous avions commencé à travailler il y a trois ans. C'était dur, car chaque année nous n'étions pas loin de la victoire, mais nous n'avons jamais gagné jusqu'à présent. Cette année, nous avons changé beaucoup de choses... le moteur, les pneus, la taille des pneus... beaucoup de choses. Nous avons amélioré la voiture, en travaillant beaucoup sur son développement. L'effort a porté ses fruits. Nous avions ici une voiture fiable qui n'a eu aucun problème. C'est un aspect très important dans les courses avec un format comme celui-ci, avec une seule montée, car si vous vous arrêtez pour une faute, c'est "game over". Cela devenait important (sous-entendu: gagner)... et pour moi c'est une grande satisfaction, car ils sont mon équipe et aussi mes amis. Nous ne sommes pas un grand fabricant, mais simplement un groupe de personnes qui ont toujours travaillé dur. Nous avions une énorme pression sur nos épaules, car nous savions que la victoire était à notre portée. Pour les gens qui ne sont pas habitués à ce genre de pression et aussi pour moi, car je savais que pour tenter de gagner il fallait d'abord se lever et atteindre le sommet de la montée... les sentiments sont très forts.

Qu'est-ce que vous êtes exactement tombé quand vous avez réalisé que vous aviez gagné?
Une immense émotion. Vraiment... Aussi intense que lorsque j'ai remporté les 24 Heures du Mans (2010). C'était même dommage, d'ailleurs, qu'en raison de la configuration de course, les gars n'aient pas pu être à l'arrivée... C'est un véritable moment intense, où l'on pense à tout le travail effectué. Non seulement par vous, mais aussi par tout le groupe. Cela part de la nécessité de trouver les bons partenaires car sans eux tout cela n'aurait pas été possible, ou par ces gars qui ont travaillé si dur, tout au long de l'année. C'est vraiment super.