NOUVELLES POLITIQUE DE QUALITÉ LECONT TROPHY

Nous avons gagné! LeCont remporte la 92e course de Pikes Peak 2014

30/06/2014



Incroyable, exceptionnel, fabuleux, merveilleux. L'émotion est telle que les adjectifs nous manquent. Sans aucun doute, l'aventure de LeCont dans le monde de la course automobile de haut niveau ne pouvait pas mieux débuter.
En effet, LeCont a gagné du premier coup en remportant la 92ème édition de la célèbre course de côte de Pikes Peak, malheureusement endeuillée par un accident mortel parmi les concurrents "moto". Une première participation anthologique donc, une belle entrée en matière dans le monde des compétitions automobile de niveau mondial. Pikes Peak fait certainement partie des 15 courses les plus célèbres et populaires à travers le globe (très récemment une revue spécialisée des USA l'a même classée à la troisième place mondiale, derrière les 24 Heures du Mans et les 500 Miles d'Indianapolis), qui plus est deuxième plus ancienne course américaine encore d'actualité après ces mêmes 500 Miles d'Indianapolis. Un an exactement après le sacre de Sébastien Loeb en 2013, un autre français a ainsi triomphé au Colorado (USA), en effectuant la fameuse "montée vers les nuages". Romain Dumas voulait absolument remporter cette épreuve et il l'a fait, au bout de la troisième tentative, en chaussant des pneus LeCont! Deux semaines à peine après son abandon aux 24 Heures du Mans, où il avait signé le deuxième meilleur chrono en qualification, le pilote d'usine du programme Porsche 919 Hybrid dans le cadre du Championnat WEC, s'est donc vengé à Pikes Peak en gagnant la plus prestigieuse des courses de côte au monde. Le tout au volant d'une Norma M20 RD - Honda K20 turbo, équipée en pneumatiques radiaux LeCont.
Dumas a bouclé les presque 20 km du parcours (plus de 1400 mètres de dénivellement, avec une arrivée à 4300 mètres d'altitude) en 9'05"801, après avoir établi un chrono partiel exceptionnel dans la première partie de la montée (3'34" dans les premiers 8 km), et avant d'être ralenti dans la partie finale par des conditions de faible adhérence qui ont avantagé les voitures rivales, favorisées par leur transmission intégrale. Dumas a, ceci étant, réussi à battre les prototypes ultra-puissant MIEV III électriques modifiés, quatre roues motrices, engagés officiellement par Mitsubishi Motorsport et confiés au pilote américain Greg Tracy et à son homologue japonais Hiroshi Masuoka.
"Pour moi cette victoire représente la concrétisation finale d'un projet commencé il y a trois ans " - a déclaré Dumas, très ému après l'arrivée. "Pour y parvenir, nous avons modifié notre voiture en plusieurs points par rapport à l'an passé et choisi des pneumatiques différents. Gagner ici me donne des émotions identiques à celle prouvées en remportant les 24 Heures du Mans. Je suis simplement heureux ; Il est difficile d'exprimer avec des mots ce que je prouve en mon fort intérieur. C'était un rêve, devenu aujourd'hui réalité. Ça a été très difficile, notamment sur la fin du parcours. Il fallait se battre sur une route très sale, poussiéreuse, et avec une température élevée qui ne nous avantageait pas. Ce n'est pas forcément le chrono que nous espérions, et qui était à notre portée comme en témoignent les résultats des essais, mais c'est la place que nous voulions et ça me convient pleinement".
Cela convient parfaitement à LeCont également et ce n'est que le début. Comme l'affirme le slogan du manufacturier italien "the best is yet to come" (le mieux doit encore venir).