Visitando il nostro sito accetti il modo in cui usiamo i cookie per migliorare la tua esperienza.
23/05/2019

Les pneumatiques LeCont participent au succès du Championnat d’Europe à Genk

Après la France et le circuit d’Angerville, les pilotes inscrits au Championnat d’Europe FIA Karting de OK se sont rendus à Genk, en Belgique, pour le deuxième des quatre rendez-vous de la saison 2019. Autre date, autre lieu, autres conditions et autre hiérarchie, mais une constance : celle de la qualité et de la régularité des pneumatiques LeCont.

Baptisé “home of Champions” par la famille Lemmens qui gère le complexe belge avec passion, rigueur et professionnalisme, le circuit de Genk a encore donné lieu à spectacle intense et rythmé. “Nous étions très heureux de revenir sur ce site, environ 8 mois après la grande réussite du Championnat du Monde où nous avions en charge la fourniture des pneumatiques des catégories KZ, KZ2 et Académie. Cette fois, un nouveau challenge nous attendait, puisque la CIK-FIA nous a confié la catégorie OK suite au résultat du dernier appel d’offres,” a précisé Paolo Bombara, responsable marketing chez LeCont.

L’importance des pressions

En Belgique, la météo a parfois joué avec les nerfs des pilotes et des teams, mais la compétition s’est toujours déroulée dans d’excellentes conditions, engendrant un fort intérêt sportif, des premiers tests privés du mercredi jusqu’au dimanche après-midi. Deuxième de la finale et toujours leader du Championnat d’Europe après ces deux premiers meetings, l’Ecossais Dexter Patterson – Champion du Monde Junior en 2017 – a tiré un bilan positif de son week-end. “J’ai beaucoup apprécié l’efficacité des pneumatiques LeCont. Ils restent performants sur la durée et sont faciles à exploiter. Dans une des manches, je suis parti en pneus pluie car la piste était un peu humide. Certains ont choisi les slicks et ont commencé à rouler très vite en fin de course car la piste séchait. J’ai eu peur que mes pneus se détériorent, mais ils ont parfaitement tenu la distance, si bien que j’ai pu garder ma première place à ce moment-là.”

“C’est vrai que la pluie s’est parfois invitée à Genk et, dans ce cas, l’expérience et la compétence des techniciens sont primordiales, car la fourchette de pression possible est très large avec nos pneumatiques pluie. Il existe alors différents paramètres à prendre en compte, comme la quantité d’eau sur la piste et la température extérieure,” a ajouté Paolo Bombara.

Travisanutto en haut du podium

D’une manière générale, la performance des pneumatiques s’est confirmée tout au long du meeting. Plusieurs pilotes sont descendus en dessous de la barre des 52 secondes lors des essais privés, où les conditions de piste étaient optimums. C’est finalement l’Italien Gabriele Mini qui a fini avec le meilleur temps absolu du meeting en 52”742. “A Genk, les chronos peuvent varier au fil d’une journée, suivant l’ensoleillement, la température et l’heure,” reconnaissait d’ailleurs Koen Lemmens, le gestionnaire des lieux. “D’ailleurs, si certains s’étonnaient de cette variation, on a pu constater de tels écarts aussi bien en OK qu’en Junior.”

En finale, l’Italien Lorenzo Travisanutto a retrouvé tout l’éclat dont il avait su faire preuve en 2018 lorsqu’il est devenu Championnat du Monde en OK avec une autre marque de pneumatiques. Derrière lui, l’Ecossais Dexter Patterson est brillamment remonté en 2e position devant le Suédois Dino Beganovic. “Parmi les 15 premiers pilotes qui ont marqué des points en Belgique lors de la finale, on retrouve 13 teams différents. Cela prouve que l’exploitation de nos pneumatiques ne posent pas de problèmes et que l’équité sportive est au rendez-vous. Je suis déjà impatient de me rendre à Kristianstad en Suède pour suivre ce passionnant Championnat d’Europe,” a conclu Paolo Bombara.