Visitando il nostro sito accetti il modo in cui usiamo i cookie per migliorare la tua esperienza.
18/09/2018

Contrat rempli pour LeCont au Championnat du Monde

Grâce à une parfaite organisation, le grand rendez-vous mondial du karting à Genk en Belgique a tenu toutes ses promesses sur le plan sportif, spectaculaire et populaire, avec plusieurs milliers de spectateurs présents pour ce remarquable événement. Mais il n’y a pas de grands meetings sans de bons acteurs. Parmi eux, le manufacturier LeCont a su apporter sa pierre à l’édifice. Les pilotes FIA Karting du Championnat du Monde KZ, de la Super Coupe Internationale KZ2 et du Trophée Académie ont bénéficié de pneumatiques très performants, dont l’usure est restée régulière et mesurée, ainsi que d’une parfaite équité sportive. Après un Championnat d’Europe achevé dans d’excellentes conditions, LeCont a confirmé sa place parmi les fournisseurs les plus réputés de la discipline lors de cette épreuve mondiale.

Un bilan 2018 positif

Depuis que le manufacturier LeCont a appris qu’elle devenait le partenaire de la FIA Karting pour ses épreuves dans les catégories KZ, KZ2 et Académie, elle n’a cessé d’intensifier son travail pour proposer aux pilotes et aux teams des produits de très grande qualité. Plusieurs mois plus tard, le bilan est extrêmement positif pour la marque italienne de pneumatiques. Le succès du récent Championnat du Monde en Belgique en fut une nouvelle preuve, comme l’explique Paolo Bombara, responsable marketing chez LeCont…

“Tout d’abord, je voudrais féliciter toute l’équipe d’organisation du circuit de Genk pour l’épreuve de très haut niveau qu’ils ont fait vivre à tous les passionnés de karting et de sports mécaniques en général, en partenariat avec la CIK-FIA et le promoteur RGMMC. L’intensité du spectacle est à souligner. J’ai été très satisfait de constater des écarts vraiment réduits entre les pilotes tout au long de la manifestation. Malgré le nombre très élevé de manches en KZ2, pas moins de 6 par pilote, la dégradation des pneumatiques est restée limitée. Aucun pilote n’a constaté une usure anormale en dépit d’un important plateau: plus de 100 engagés au départ !”

“Pourtant, nous avons essuyé des averses durant la semaine, qui ont eu pour effet de nettoyer la piste et la gomme qui s’était déposée lors des premiers essais. C’est sans doute aussi pour cette raison que certains pilotes ont remarqué un léger manque de grip durant la course, ainsi que des chronos en baisse. Sans oublier que les pots d’échappement, orientés vers le bas comme le veut le règlement, ont tendance à rejeter de l’huile et de l’essence sur la trajectoire, augmentant le phénomène de glisse. Dans tous les cas, le plus important pour LeCont était de fournir un pneu offrant un bon niveau de performances et surtout identique pour tous, pour une parfaite équité. D’un train à l’autre, que ce soit pour les pneumatiques des essais ou ceux de la course, les écarts ont été insignifiants. Le contrat est rempli.”

Du côté des pneus LeCont “Option” fournis au Trophée Académie, ils ont été plébiscités par les pilotes tout au long de la saison. Les courses furent intenses et passionnantes, avec d’innombrables dépassements. Les 50 participants engagés durant cette saison 2018 ont vraiment disputé une compétition à armes égales, sur le plan du matériel comme sur celui des pneumatiques. En dépit de caractéristiques leur permettant de tenir une distance de 150 km comme le veut le règlement, ces pneus restent efficaces, à l’image de la pole position réussie en moins de 56 secondes à Genk.

Une différence plus marquée entre KZ et KZ2?

Au Championnat du Monde KZ, sur les 15 premiers de la finale, 10 d’entre eux ont réalisé leur meilleur tour en 52”7. Les cinq autres ont roulé en 52”5, 52”6, 52”8 et 52”9. Si beaucoup ont apprécié ces temps très proches entre les principaux animateurs du peloton, certains souhaiteraient des pneumatiques plus efficaces dans cette catégorie reine du karting. “Lors de l’homologation, les pneumatiques sont prévus pour tenir une distance de 150 km et LeCont est très soucieux de respecter cette réglementation de la CIK-FIA,” poursuit Paolo Bombara. “Mais je suis d’accord pour dire que la différence de performance entre la F1 du kart et la F2 du kart à boîte de vitesses devrait être plus importante. Pourquoi ne pas conserver ce type de pneu “Prime” homologué CIK-FIA en KZ2 et proposer une gomme plus adhérente non homologuée en KZ? Au manufacturier concerné de fournir en KZ un pneu capable de créer une vraie différence entre les deux catégories. Dans une course KZ, un pneumatique n’effectue jamais une distance de plus de 100 km. D’une part, les pilotes prendraient plus de plaisir et cela pourrait attirer de nouveaux participants pour augmenter le plateau du KZ qui en a besoin. D’autre part, le spectacle y gagnerait, avec un nombre de dépassements vraisemblablement plus important.”

La gestion des pneus en question

Enfin, parmi les sujets évoqués dans les paddocks, la gestion des pneumatiques reste fréquemment commentée. Aujourd’hui, les pilotes disposent de deux trains en gestion libre pour la course. Certains en profitent donc pour passer leur deuxième train dans la dernière manche, voire dans l’avant-dernière, contrairement aux pilotes les mieux placés qui, pour exploiter le deuxième en finale, gardent leur premier train jusqu’à la fin des manches de qualification. Avec le phénomène d’usure normale des pneus “Prime”, les pilotes ne prennent pas le départ sur un pied d’égalité. Utiliser deux trains pour la course, ou éventuellement 1 train et demi, puis un train neuf pour les 34 finalistes pourrait être une réponse à ce problème. “Nous faisons confiance aux décideurs de la CIK-FIA de trouver les meilleures solutions,” rappelle Paolo Bombara.